Titre
FERMER


contenu1
La mission principale de l'Ordre des techniciens et techniciennes dentaires du Québec est d'assurer la protection du public en contrôlant l’exercice de la profession par ses membres conformément aux lois et aux règlements qui la régissent.


Tous droits réservés OTTDQ 2014
Conception du site Drafter.com
Pourquoi prendre des risques?
Offres d'emplois
À vendre
À louer
  Formations continues
Conférences
Séminaires
49 annonces sont
présentement en ligne

2 formation(s)
présentement disponible

Les prothèses

LES PROTHÈSES COMPLÈTES AMOVIBLES

La prothèse complète amovibleLa prothèse complète amovible, communément appelée dentier, est un appareil de remplacement des dents naturelles. On dit complet parce que la prothèse remplace la totalité des dents, soit de la mâchoire supérieure pour un dentier du haut, soit de la mâchoire inférieure pour un dentier du bas.

Le terme amovible signifie que la prothèse peut être retirée de la bouche pour son entretien quotidien ou tout simplement pour dormir. Les prothèses sont composées de dents en résine acrylique ou, comme par le passé, en porcelaine. Les dents imitent évidemment les dents naturelles, mais il y a aussi de l'acrylique rose pour imiter les gencives.

Les techniciens dentaires fabriquent les prothèses complètes amovibles à partir des mesures, des empreintes et de l'ordonnance provenant d'un dentiste, d'un spécialiste (prosthodontiste) ou encore d'un denturologiste. (Texte et photo de Bruno Berlatie t.d.)

LES PROTHÈSES PARTIELLES AMOVIBLES

La prothèse partielle amovibleLa prothèse partielle, en comparaison avec la prothèse complète (dentier), est un appareil permettant de remplacer une ou plusieurs dents dans le but d'améliorer la phonétique, la mastication, ainsi que l'esthétique.

La prothèse partielle amovibleLes techniciens dentaires fabriquent les prothèses partielles amovibles à partir des mesures, des empreintes et de l'ordonnance provenant d'un dentiste, d'un spécialiste (prosthodontiste) ou encore d'un denturologiste.

Le partiel est fait en partie de plastique (les dents et la gencive) et d'une structure de métal qui permet, avec des crochets, de maintenir le partiel bien en place dans la bouche du patient.
(Texte et photos de Bruno Berlatie t.d.)

COURONNEE :

Lorsqu'une dent est cassée, qu'elle ne comporte plus suffisamment de structure dentaire naturelle saine pour supporter une résine composite ou un amalgame (à cause d'une carie par exemple) ou qu'elle est dévitalisée suite à un traitement de canal, on procède généralement à la fabrication d'une couronne.

La couronne est une restauration qui recouvrira entièrement la dent qui la supporte. Dans le cas d'un traitement de canal, quand la structure naturelle visible de la dent est détruite, la fabrication d'un pivot (ancré dans la racine) sera nécessaire dans le but de soutenir la couronne. La couronne est une restauration fixe, c'est-à-dire qu'elle est collée en bouche. Comme on ne remplace qu'une ou quelques dents avec une couronne et que cette dernière est cimentée en permanence en bouche, on parle alors de prothèse partielle fixe. Par opposition, un dentier est une prothèse complète amovible.

Trois méthodes sont principalement utilisées pour la fabrication d'une couronne : la méthode céramo-métallique, la méthode céramo-céramique et la restauration de résine composite. Chacune de ces méthodes a ses exigences et répond à des besoins particuliers en terme de fonctionnalité, d'esthétique et de résistance. On peut également ajouter qu'il se fait encore des couronnes complètement en or jaune pour les dents postérieures. Ce type de couronne a l'avantage d'être très solide, et de ne pas user indûment les dents naturelles du maxillaire opposé. C'est une solution intéressante lorsque l'esthétique n'est pas en jeu.

préparation de la couronne

Pour réaliser une couronne, le dentiste doit d'abord « préparer » la dent qui la recevra. Pour se faire, on doit réduire par meulage la dimension de cette dent afin de créer un espace suffisant pour permettre l'obtention d'une couronne à l'aspect naturel.


Une fois la dent réduite, le dentiste prend une empreinte de cette préparation qui sera ensuite transformée en un modèle de travail par le prothésiste dentaire.

À partir des différents modèles de travail, le prothésiste dentaire peut alors procéder à la fabrication de la couronne.

empreinye de la préparation

Pour obtenir une couronne harmonieusement agencée à la dentition naturelle, le technicien dentaire travaille en collaboration avec le dentiste afin de faire une sélection adéquate de la couleur de la dent. Ils utiliseront différents outils : guides de couleur, photographie (argentique ou numérique), numériseur de teintes. Toutes les données recueillies seront inscrites dans le dossier du patient.
agencement de la couroneoutils : guides de couleur, photographie (argentique ou numérique), numériseur de teintes

Céramo-métallique :

La couronne céramo-métalliqueLa couronne céramo-métallique, comme le dit son nom, est composée de deux matériaux de base : un alliage de métaux et une céramique dentaire. L'alliage sert de base (squelette métallique) afin de supporter la céramique qui le recouvrira. Le terme « porcelaine » est parfois également utilisé pour parler de la céramique dentaire.

La méthode céramo-métallique est de loin la plus utilisée car elle possède une durée de vie très prolongée. Elle permet également de travailler dans certaines conditions plus difficiles où les autres techniques de fabrication sont à déconseiller.

Pour réaliser la couronne céramo-métallique, on fabrique tout d'abord une structure métallique qui sera ensuite recouverte d'une succession de couches de céramiques conçues spécialement pour reproduire les teintes et la translucidité d'une dent naturelle.

Céramo-céramique :

La couronne céramo-céramiqueLa couronne céramo-céramique est une couronne entièrement constituée de céramique, ce qui lui confère des caractéristiques de transmission de la lumière se rapprochant de la dentition naturelle. Comme pour la couronne céramo-métallique, le couronne céramo-céramique peut aussi être élaborée sur une sous-structure de support, mais cette dernière sera également de nature céramique.

La couronne céramo-céramique est souvent plus esthétique, mais sera contre-indiquée si certains paramètres (occlusion, type de dent etc.) ne sont pas respectés.

Résine composite :

La résine composite est utilisée sous forme de pâte qui doit être durçie avec une source lumineuse (photopolymérisation). C'est sensiblement le même matériau que celui utilisé par les dentistes pour la réalisation de « plombages blancs ». Tout comme ces fameux « plombages blancs », la couronne de composite a une durée de vie plus limitée que celle de la couronne de céramique.

Le composite nous permet d'atteindre un niveau esthétique comparable à la dentition naturelle tout en ayant un niveau d'abrasion proche de celui de l'émail.

Pont traditionnel :

charpente du pont traditionneLorsqu'une ou plusieurs dents sont manquantes, il existe de nombreuses possibilités pour remédier à cette situation. Le pont traditionnel en est un. On peut comparer le pont dans le domaine dentaire à celui qui relie les deux rives d'un fleuve : deux piliers reliés par une passerelle. D'une manière assez similaire, le pont traditionnel sert à rejoindre deux dents piliers à l'aide d'une dent suspendue. On peut relier ainsi plusieurs dents, en autant que le nombre et la qualité des piliers soient suffisants.

Le pont nécessite la fabrication d'une structure (charpente) qui supportera le matériau esthétique le recouvrant.

charpente du pont traditionneTout comme pour la couronne, le pont traditionnel est conçu selon l'une des trois méthodes suivantes : le pont céramo-métallique, le pont céramo-céramique ou le pont de résine composite. Notons encore une fois que, pour des raisons de solidité, le pont avec sous-structure métallique est souvent la restauration de choix, surtout pour les dents postérieures.



Pont papillon :

Pont papillonSolutions alternatives au remplacement d'une dent, les ponts papillons sont considérés comme une possibilité envisageable lorsque les conditions le permettent. Les ponts papillons ont l'avantage d'être plus conservateurs pour les dents porteuses. Notons aussi que la durée de ce genre de restauration est un peu inférieure aux couronnes et ponts traditionnels.

Le pont maryland (ou pont papillon) tient son nom de l'université où il a vu le jour. La métaphore du papillon explique parfaitement le principe de cette restauration : un corps muni de deux ailes. Le pont papillon est utilisé lorsqu'une dent est manquante et qu'on veut éviter d'agresser les dents naturelles adjacentes en faisant un pont traditionnel.

Pivot radiculaire, corps coulé :

Détail - Pivot radiculaire, corps couléLorsqu'une dent a dû subir un traitement de canal, on observe avec le temps un changement dans sa teinte (la dent devient plus foncée, plus grise). C'est à ce moment que l'option de fabriquer une couronne devient intéressante.

Avant de pouvoir procéder à la fabrication de la couronne, on doit fabriquer un pivot qui viendra s'asseoir dans la cavité créée par le traitement de canal. Ce même pivot pourra également tenir lieu de support pour la couronne qui suivra.

Facette :

La facetteLa facette est une restauration esthétique majoritairement utilisée sur les dents de devant (dents antérieures). Elle permet de corriger de nombreuses situations inesthétiques sans toutefois agresser excessivement la dent qui la soutient. La facette est collée en place et couvre uniquement la surface de la dent qui est exposée lors du sourire. Elle permet de réparer :

Des inégalités dans la longueur et la position des dents
Des problèmes d'esthétique causés par des obturations de composite trop nombreuses ou qui ont changé de couleur avec le temps (caféine, cigarette)
Des dents usées prématurément qui laissent voir une coloration inesthétique
Une dent légèrement brisée

Incrustation :

L'incrustation de porcelaineL'incrustation de porcelaine ou de résine composite est une alternative esthétique pour remplacer un amalgame (plombage). En remplaçant le métal de l'amalgame par un matériau pouvant reproduire les couleurs et les effets de la dent, l'incrustation s'intègre parfaitement à la dentition naturelle.
(Texte et photos par Émilie Brulé t.d.)


PROTHÈSES SUR IMPLANTS


La pose d'implants est la toute dernière alternative à avoir fait son entrée sur le marché de la prothèse dentaire. Cette technique permet le remplacement d'une ou plusieurs dents absentes par la pose d'implants de titane directement dans l'os maxillaire. Grâce à la pose d'implants, un patient pourra récupérer tout le confort d'une prothèse amovible stable. Dans le cas d'une prothèse fixe (couronne ou pont), l'effet au niveau esthétique et fonctionnel est comparable à la dentition naturelle. De plus, l'utilisation (et la modification) des dents naturelles voisines n'est plus nécessaire (comme c'est le cas lors de la fabrication d'un pont).

Un traitement en implantologie nécessite beaucoup de rigueur, autant dans la planification que dans la réalisation. La collaboration de plusieurs spécialistes du domaine dentaire (chirurgien, dentiste, prothésiste dentaire) est nécessaire pour la réalisation des différentes étapes. On débute par une analyse du cas à réaliser. Le chirurgien pose ensuite l'implant dans l'os. On laisse cicatriser le tout quelques mois pour permettre à l'implant de titane de s'intégrer à la masse osseuse. Par la suite, le prothésiste dentaire (technicien) peut procéder à la fabrication de la prothèse à partir d'empreintes prises par le dentiste.

Couronne et pont sur implants :

Détail de couronne - couronne,vis,piler et implantC'est la méthode de remplacement d'une ou plusieurs dents manquantes se rapprochant le plus de la dentition naturelle. Les implants remplacent ici la racine des dents manquantes. La couronne ou le pont est fixé sur ce(s) implant(s) selon l'une ou l'autre des manières suivantes :

À l'aide d'une vis, directement sur l'implant
Collés en place sur un pilier qui est lui-même vissé sur l'implant

Prothèse amovible sur implants :

Les prothèses amovibles sur implants sont idéales pour les patients dont la prothèse dentaire complète (dentier) est instable en bouche (manque de support de la gencive pour assurer la rétention). On peut réaliser la prothèse sur implants selon différentes méthodes. La méthode choisie dépendra du nombre d'implants placés en bouche et des restrictions au niveau fonctionnel (hauteur disponible pour fabriquer la prothèse, position des implants, etc.).

Prothèse amovible sur implants- position des implants Prothèse amovible sur implants- position des implants

(Texte et photos par Émilie Brulé t.d.)